Une statue d'Hannibal bientôt à Tunis

June 23, 2019

A quoi ressemblera vraiment la statue d'Hannibal, haute de sept mètres sur un socle de dix mètres, qui dominera la colline de Byrsa, à Carthage? Difficile de le dire aujourd'hui. Le projet avait été présenté en mars dernier, au président de la République, Béji Caïd Essebsi, par la municipalité de Carthage et le club Hannibal, accompagnés du ministre de la Culture et de plusieurs représentants du ministère des Affaires culturelles.

 

Le problème, c'est que, depuis, la maquette fait débat. La statue d’Hannibal est jugée par certains « trop trapue », « disproportionnée »… Le sculpteur Hechmi Marzouk, 78 ans, spécialiste des statues de bronze de l’ancien président Habib Bourguiba, s'est efforcé de représenter Hannibal, général carthaginois du IIIe siècle avant Jésus-Christ, en héros national. Il reconnait que le général carthaginois « n’est pas facile à représenter car nous n’avons pas beaucoup de traces de son visage. » Pour corser le tout, il a choisi un Hannibal jeune et non pas âgé, « borgne, avec ses cicatrices de guerre » comme l'a popularisé l'unique buste que l'histoire a conservé de lui. La Tunisie dispose d'ailleurs d'une très belle copie de cet original, conservé au musée de Naples, cadeau récent du président de la République italienne, Sergio Mattarella, à son collègue tunisien Beji Caïd Essebsi...

 

 

 

Rendre Hannibal au Patrimoine

 

Pour les supporters du projet, l’idée est de « rendre Hannibal au patrimoine », dans un pays ou il a longtemps été interdit, par l'état-civil, de prénommer son enfant Hannibal. Le projet remonte aux années 1990, grâce à l'action du Club Hannibal. C'est pourquoi la statue le montre sans arme, pour souligner son « projet d’unification de la Méditerranée, c'est ce qui explique qu'il est représenté avec un parchemin à la main : le traité signé avec Philippe V de Macédoine pour une alliance et une future paix avec Rome après la bataille de Cannes. » explique Abdelaziz Belkhodja, auteur de plusieurs livres sur le Carthaginois. Mais d'autres spécialistes craignent les amalgames. « Rien dans les textes antiques ne confirme que l’intention d’Hannibal était d’unifier la Méditerranée," souligne de son côté Khaled Melliti, historien de la Carthage punique. "C’était avant tout un homme de guerre génial, au service de sa patrie, dont les objectifs premiers étaient de rétablir l’hégémonie carthaginoise en Méditerranée occidentale et centrale. »

 

Un symbole pour les Tunisiens

 

 

Dans ces conditions, il est peu probable que la statue, qui devait initialement être prête pour avril dernier, le soit, comme c'est maintenant prévu, pour le 2 Août prochain. Une date qui était aussi un beau symbole, pourtant, puisqu'elle marquait le... 2235ème anniversaire de la victoire d'Hannibal contre les Romains à Cannes.

 

 

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Nouveau site sur Hannibal Barca

March 20, 2015

1/1
Please reload

Recent Posts

November 2, 2019

June 20, 2019

February 3, 2019

December 19, 2018

December 8, 2018

Please reload

Archive