La controverse Ellis - Law 

 

La controverse entre Robert Ellis et John William Law eut lieu entre 1853 et 1867 en Angleterre et elle opposa  ces deux hommes sur l’itinéraire suivi par Hannibal dans les Alpes.

 

Robert Ellis était né en 1819 et avait fait ses études au St John’s College de Cambridge où il allait ensuite enseigner. Vers la fin de sa vie il fût nommé Deacon puis Prêtre en 1846. Il mourut en 1885 à Exeter. En 1853, Ellis publie chez Cambridge Univesity Press un ouvrage de près de 200 pages  intitulé  «A treatrise on Hannibal’s passage of the Alps » dans lequel il défend un passage par le col du Mont Cenis après avoir identifié Allevard comme la ville des Allobroges qu’Hannibal aurait pris après la première attaque. Quand à la roche blanche, il considère que la Roche Baune près de Saint Michel de Maurienne correspond au lieu de la seconde embuscade. Dans son analyse, Ellis attache une grande importance à la possibilité de voir les plaines du Pô depuis le Petit Mont Cenis. L’auteur aura aussi l’occasion de vérifier ses indications grâce à des voyages sur place.

 

En juillet 1854, John William Law effectue une cure à Aix-les-Bains et il avait emmené avec lui l’ouvrage d’Ellis. Law était un avocat anglais spécialisé dans le droit des faillites. A la fin de sa vie il fût même nommé « Chief commissioner of the court of relief of insolvent debtors ». Il était également passionné par les courses de chevaux, connaissant par cœur le calendrier des courses et ne manquait jamais un Derby. Il avait fait ses études à la Westminster School. Après avoir donc lu le live d’Ellis et fait lui-même sur place quelques constatations, Law écrit 2 critiques des travaux d’Ellis  en 1855 depuis Nice où il poursuit sa convalescence. Il y défend le passage par la Tarentaise et le Petit Saint Bernard en s’inspirant beaucoup des travaux de De Luc.

 

Ellis réplique en 1856 par deux articles sur le sujet dans "the journal of Classical and Sacred Theology" où il réaffirme son point de vue.

 

En 1866, Law fait paraître 2 gros volumes d’un ouvrages intitulé « Alps of Hannibal » où il reprend sa thèse et attaque à nouveau la thèse d’Ellis et des autres auteurs avant lui qui ont défendu le passage par le Mont Cenis comme Larauza.

 

Enfin Ellis réplique en 1867 dans un nouvel ouvrage sur l’étude des anciennes routes entre l'Ialie et la Gaule.

 

2 ans après, John William Law décède et la controverse s’arrête faute de combattant.

 

On peut souligner que s’il y a eu depuis plusieurs siècles des oppositions fortes et parfois violentes entre différents auteurs contemporains sur ce sujet, la controverse entre Ellis et Law est sans doute celle qui a duré le plus longtemps et celle qui a donné lieu aux critiques les plus directes et parfois brutales. Les deux hommes sont allés examiner les plus petits détails sur les lieux ou la chronologie des événements  dans la thèse de leur adversaire. Compte tenu de ces éléments, la controverse Ellis –Law reste à ce jour la plus fameuse sur ce sujet.

Hannibal Barca

Pour joindre la personne qui a réalisé ce site, vous pouvez utiliser l'émail ci-dessous :

 

claude.grandfils65@gmail.com

Autres sites ...

 

Pour retrouver des informations sur Hannibal, cliquez sur une des icones ci-dessous

Commentaires
 

Si vous avez des commentaires sur ce site, n'hésitez pas à les faire en utilisant le blog "actualités"