Geoffroy de Galbert est l’auteur en 2008 d’un ouvrage intitulé « Hannibal et César dans les Alpes » écrit dans la continuité de son ouvrage de 2005 sur le même thème mais enrichie de ses dernières découvertes. L’auteur développe sa thèse d’un passage par la cluse de Voreppe puis le Pas de la Coche pour rejoindre ensuite Saint-Jean de Maurienne et le col du Clapier. Sa thèse séduisante s’appuie sur l’idée que cet itinéraire était très connu à l’époque et constituait une des routes de l’étain qui permettait d’acheminer le précieux métal jusqu’en Italie en provenance de la Cornouaille notamment. L’auteur fournit des arguments intéressants pour écarter les passages par les cols de l’Epine ou par la vallée de l’Arc en aval de Saint-Jean de Maurienne. Il indique que les Romains ont ensuite aménagé d’autres itinéraires par le Petit Saint Bernard ou le Montgenèvre ce qui a dans un premier temps entraîné un abandon des itinéraires anciens et peut expliquer que la table de Peutinger ne mentionne pas de passage par la Vallée de la Maurienne. Néanmoins les routes romaines n’ont pas été ensuite entretenues au Moyen Age, époque qui a donc renoué avec les itinéraires de l’époque d’Hannibal comme l’atteste certains documents ou cartes mentionnés dans le livre.

Le trajet proposé correspond aux délais rapportés par Polybe entre les différentes attaques ce qui en renforce la crédibilité. L’existence d’un oppidum majeur sur le plateau au-dessus de Voreppe est un élément essentiel du raisonnement. Des fouilles plus importantes sur ce site pourraient encore renforcer cette hypothèse.

Une difficulté résulte quand même de la forte amplitude d’altitude de cet itinéraire comme le note l’auteur lui-même. Il a fallu que les troupes carthaginoises montent et descendent beaucoup en suivant cet itinéraire mais il est aussi vrai que ce trajet comporte à la cluse de Voreppe et au Mont Charvin des lieux d’embuscades conformes à la description faite par Polybe.

La fin de l’ouvrage s’intéresse à la traversée des Alpes par César. L’auteur pense que l’attaque subie par César lors d’une des traversées a pu avoir lieu au même endroit (Mont Charvin) que lors du passage d’Hannibal.

L’auteur a également publié en 2013 un ouvrage très bien illustré qui reprend les principales oeuvres sur l’épopée d’Hannibal et de Scipion dans l’art au cours de l’histoire. Sa lecture nous montre que l’histoire d’Hannibal a été une source d’inspiration pour les artistes surtout à partir de la rennaissance. Le serment sur l’autel , la traversée du Rhône ou des Alpes, les éléphants ont été les thèmes principaux retenus par les artistes.

Hannibal Barca

Pour joindre la personne qui a réalisé ce site, vous pouvez utiliser l'émail ci-dessous :

 

claude.grandfils65@gmail.com

Autres sites ...

 

Pour retrouver des informations sur Hannibal, cliquez sur une des icones ci-dessous

Commentaires
 

Si vous avez des commentaires sur ce site, n'hésitez pas à les faire en utilisant le blog "actualités"